2015 Visite des bibliothèques de Basse Casamance

dimanche 6 décembre 2015
par  LEA

Comme chaque année, l’équipe de Lire en Afrique visite les bibliothèques de son réseau. Depuis 2005, 26 bibliothèques ont été installées en Casamance et 2 nouvelles bibliothèques y verront le jour en 2016.

La visite a commencé ce 28 novembre 2015 par la Basse Casamance et en particulier par la "boucle du Blouf"

DIEGOUNE

Hélas, une tornade a décapité la bibliothèque de même que plusieurs habitations du village de Diegoune.
Heureusement, tous les livres ont été mis à l’abri au foyer des jeunes, un seul a souffert selon El Hadj Bodian ( 77 502 18 70) ) le responsable de la bibliothèque.
Ce local était provisoire, les jeunes de Diegoune s’étant engagés à construire de nouveaux locaux. Il leur reste donc à accélérer leur projet pour que la bibliothèque retrouve très vite son activité.

MLOMP

Mlomp (Bignona) est la doyenne des bibliothèques Lire En Afrique de Casamance. Elle fête ses 10 ans en 2015. Le bibliothécaire, Lamine Diatta (77 726 35 44), y est toujours fidèle au poste. En tant que bibliothécaire chevronné, il encadre les nouveaux. Cette année, il aura 4 nouveaux bibliothécaires à former !

JPEG - 60 ko
Pour local, une partie de l’ancienne mairie
JPEG - 60.9 ko
Lamine Diatta à gauche ave son bonnet
JPEG - 56.7 ko
Intérieur de la bibliothèque

THIONK ESSYL

Thionck Essyl, a sollicité Lire en Afrique pour son projet de bibliothèque. Afin d’en évaluer la faisabilité, l’équipe de Lire en Afrique s’est rendue sur place le samedi 28 novembre 2015.

La discussion avec les associations d’étudiants et d’enseignants s’est bien déroulée et a abouti à un accord de Lire en Afrique.
Le local pressenti pour abriter la bibliothèque est le foyer des jeunes dont la salle principale sera scindée pour abriter les collections et la salle de lecture. Les travaux devraient s’achever en février 2016 pour un démarrage des activités de la bibliothèque au 1° trimestre 2016. Les 2 futurs bibliothécaires ont été désignés et iront s’initier auprès de Lamine Diatta à la bibliothèque de Mlomp.

JPEG - 60.1 ko
l’équipe des jeunes enseignants et étudiants
JPEG - 54.6 ko
Le foyer de jeunes
JPEG - 70.2 ko
il faudra partager l’espace pour y accueillir la bibliothèque

TENDOUK

Du changement à Tendouk : le bibliothécaire est parti à Dakar pour ses études, la bibliothèque est tenue par Marietou Dieme qui organise chaque mercredi et samedi des séances de lecture pour les jeunes du pré-scolaire et de l’élémentaire. Elle doit préparer sa relève puisque, élève de terminale, nous lui souhaitons la réussite au bac et donc le départ de Tendouk pour des études supérieures a Dakar ou Ziguinchor.
Mais une surprise nous attendait à Ziguinchor, lors du séminaire. Le premier bibliothécaire de Tendouk, Yankouba Thiam, qui avait déserté son poste après avoir été recruté comme policier de proximité et affecté à Kafountine, s’est si bien démené qu’il a réussi à se faire nommer à Tendouk et il y reprend ainsi sa place à la bibliothèque qu’il est venu représenter au séminaire.
C’est pour nous l’occasion de rappeler que le recrutement des policiers de proximité en 2014, a été terrible pour les bibliothèques de Casamance puisque 4 bibliothèques ont été directement touchées leur bibliothécaire ayant été recruté et affecté : Tendouk, Baranlir, Djibanar et Bambali.

JPEG - 62 ko
La bibliothécaire, Marietou Dieme
JPEG - 63.8 ko
Comme local, l’ancien dispensaire

DJINAKI

Djinaki a exprimé sa demande de bibliothèque Lire En Afrique à Lamine Diatta, bibliothécaire à Mlomp qui joue le rôle de coordinateur pour le secteur de Bignona.

Une grande réunion s’est tenue à la mairie De Djinaki en présence de toutes les autorités coutumières et administratives. Toutes les informations avaient déjà été données par Lamine Diatta et les préalables au projet étaient déjà bien avancés puisque le futur bibliothécaire était déjà désigné, les rayonnages et le local prévus, Ce sera une construction neuve prise en charge par le village et l’ancienne mairie servira de local provisoire actuellement occupé par une fabrique de sachets d’eau qui va déménager. Si tout se déroule comme prévu, la bibliothèque pourra ouvrir ses portes au premier trimestre 2016. Une équipe est déjà désignée pour acheminer les collections préparée par Lire En Afrique à Joal.

JPEG - 54.2 ko
Réunion d’information convoquée par le village
JPEG - 69.6 ko
L’ancienne mairie hébergera provisoirement la bibliothèque
JPEG - 64.9 ko
Discussion sur le réaménagement des lieux

KABILINE

Ibou Sekou Mane (77 683 14 30) nous attend a Kabiline. Il a perdu son aide bibliothécaire qui, reçue a ses examens, a quitté le village. Il doit intégrer de nouveaux jeunes à son équipe.
L’inspection de son activité est conduite par Marie Josèphe qui examine les registres et discute les chiffres, tandis qu’Eliane s’inquiète de la toiture dont la charpente est envahie par les termites et la couverture laisse apparaitre le ciel par de multiples trous. Le garant, Mané Lang, a l’origine du projet de bibliothèque, est appelé pour discuter de la situation et apporter une solution : il s’engage a faire traiter la charpente et a changer les tôles.

JPEG - 63 ko
JPEG - 59.6 ko
En conciliabule avec Eliane et Lamine Diatta
JPEG - 63.4 ko
revue des registre avec le bibliothécaire

BARANLIR

Baranlir joue de malchance. La bibliothèque ne fonctionne plus depuis l’hivernage. L’an dernier, le bibliothécaire Seyni Youssouf Sonko recruté comme policier de proximité a été affecté à Bignona. Il a été remplacé par deux jeunes filles qui, toutes deux, viennent de se marier et se consacrent à leur foyer.

Une réunion de crise est improvisée au village. Après discussion, il est convenu que le poste sera offert à un jeune homme de la localité, après accord de sa famille. Il lui sera proposé de tenir la bibliothèque ainsi qu’une mini boutique qui vendra des cartes de crédit et divers autres objets nécessaires a la vie du village qui ne dispose d’aucun commerce, de façon à lui procurer un revenu. Lamine Diatta, présent à la réunion propose de recevoir ce jeune homme chez lui, à Mlomp, pour l’initier aux techniques de gestion d’une bibliothèque Lire En Afrique. Nous sommes très satisfaites de cet accord qui va permettre a cette bibliothèque de reprendre son activité, elle, qui fut un modèle d’initiatives lors de sa mise en place par la construction d’un très beau local, fabrication d’un présentoir, activités jeunesse, ...

JPEG - 72.1 ko
Pour des livres neufs, une bibliothèque neuve
JPEG - 70.6 ko
Il faut trouver une nouvelle équipe de gestion
JPEG - 69.7 ko
un présentoir conçu et fabriqué par le menuisier du village

Portfolio

Ronier