Séminaire 2013 des bibliothèques Lire en Afrique du SINE SALOUM

lundi 25 février 2013

Le séminaire Lire en Afrique du SINE SALOUM a été organisé le samedi 23 février 2013 à Kaolack. Comme chaque année, toutes les bibliothèques ont été invitées à venir s’y rencontrer et présenter leur bilan d’activité de l’année écoulée. Les jours précédents, chaque bibliothèque avait reçu la visite de Marie Josèphe et Eliane, les deux responsables de Lire en Afrique venues se rendre compte sur place de leur situation, en préparation du séminaire

12 bibliothèques étaient présentes. Deux bibliothèques étaient absentes, les bibliothécaires n’ayant pu se libérer à cette date.


Les participants ont commenté leur bilan de l’année en mettant l’accent sur les faits marquants de leur activité. Un repas pris en commun a clôturé la séance. Des dotations de renforcement de 42 ouvrages, comportant principalement les oeuvres de littérature africaine au programme des collèges et lycées et les manuels de l’élémentaire ont été attribuées aux bibliothèques les plus dynamiques.

Au vu des bilans remis par les participants l’activité des bibliothèques du Sine Saloum se caractérise globalement par 2 800 adhérents et 21 000 prêts dans l’année 2012 pour un total de 36 700 livres composant leurs collections. La lecture sur place est encore peu répertoriée.

JPEG - 174.8 ko

Bibliothèques en fonctionnement

Les adhérents

Nom de la bibliothèque Année de démarrage Nombre de livres Adhérents en 2012
Dioffior CEM 2003 2 000 358
Dioffior foyer 2006 4 340 58
PetiTe Côte oct 2007 2 621 non remis
Ngothie juin 2007 2 000 40
Malem Hodar nov 2007 1 500 147
Mboss juin-05 1 360 272
Passy févr 2010 1 500 177
Diouroup juil-09 3 361 208
Thiare 2011 2 500 137
Birkelane 2011 2 500 898
Keur Saloum Diane 2011 2 500 198
Djilor Saloum 2011 2 500 179
Ndiebel janv-12 2 500 93
Nioro du Rip Aout 2012 3 000 10
Total 36 682 2775

Les bibliothèques de Ndiebel et Nioro du Rip ont démarré en cours d’année 2012.

Les prêts

Nom de la bibliothèque Année de démarrage Nombre de livres Prêts 2012 Nombre de prêts par lecteur
Dioffior CEM 2003 2 000 1 648 5
Dioffior foyer 2006 4 340 840 14
PetiTe Côte oct 2007 2 621 non remis
Ngothie juin 2007 2 000 2 187 55
Malem Hodar nov 2007 1 500 200 1
Mboss juin-05 1 360 1 077 4
Passy févr/2010 1 500 5 581 32
Diouroup juil-09 3 361 1 632 8
Thiare 2011 2 500 465 3
Birkelane 2011 2 500 4 569 5
Keur Saloum Diane 2011 2 500 716 4
Djilor Saloum 2011 2 500 341 2
Ndiebel janv-12 2 500 1 687 18
Nioro du Rip Aout 2012 3 000 10 Néant
Total 36 682 20 943 8

Parmi les bibliothèques qui disposent d’espace de lecture, certaines ont commencé à recenser les consultations sur place : Passy (95), Nioro du Rip (483).

JPEG - 229.6 ko

Faits marquants

La bibliothèque un centre de ressource pour les enseignants

Dans chaque localité, les enseignants adhèrent et fréquentent la bibliothèque massivement que ce soit pour la préparation de leurs cours ou pour préparer les examens professionnels de l’enseignement : ainsi 77 enseignants et 3 inspecteurs académiques sont inscrits à la bibliothèque de Birkelane ; 21 à Mboss, 37 à Ndiebel, 28 à Djilor Saloum, 11 à Thiare, 12 à Passyy, 9 à Ngothie.

A Mboss, tous les candidats au CAP d’enseignement, au nombre d’une dizaine, ont été reçus grâce à la collection E.S.F qui fait partie de toutes les dotations constituées par Lire en Afrique (E.S.F. est une maison d’édition spécialisée dans l’édition des ouvrages dédiés à la formation professionnelle des enseignants).

Lors de leur regroupement pédagogique mensuel à Mboss, les enseignants des localités environnantes en profitent pour se rendre à la bibliothèque de Mboss. La bibliothèque est devenue un point de passage obligé pour tout visiteur du village.

Des initiatives originales pour amener à la lecture

La bibliothèque de Malem Hodar a choisi comme marraine de sa bibliothèque Ken Bugul, écrivaine originaire de cette localité. Celle-ci a visité la bibliothèque et a promis d’organiser quelque chose. Les bibliothécaires doivent à nouveau la recontacter pour concrétiser cette proposition.

A Birkelane, une sorte de compétition a été organisée. L’école qui comporte le plus d’adhérents bénéficie d’inscription gratuite pour tous ses élèves en classe d’examen.

A Diouroup, Mboss, Birkelane la familiarisation avec les livres démarre dès le préscolaire. Les monitrices empruntent les albums et les utilisent comme support d’animation dans leurs classes.

A Thiare, la bibliothèque installée depuis 2 ans a connu un engouement la première année, mais sa fréquentation retombe en deuxième année. Aussi l’un des bibliothécaires, qui est aussi professeur de français au CEM, a-t-il eu l’idée d’utiliser la collection ADORAS (62 romans sentimentaux édités par Les Nouvelles Editions Ivoiriennes) comme support pour ses cours. Les élèves sont invités à lire l’un de ces 62 livres au choix et à en faire la promotion en classe. 10 minutes y sont consacrées à chaque début de cours de français. Ainsi, espère-t-il, ses élèves, interressées par la découverte de ces lectures qui passionnent les adolescents vont-ils prendre goût à la lecture.

A Keur Saloum Diane, le bibliothécaire souligne ses difficultés au démarrage « la première année, la population ne comprenait pas l’utilité de la bibliothèque ». Depuis, grâce aux campagnes de sensibilisation, la fréquentation s’améliore.

| | | | |

Repas pris en commun.


Navigation

Articles de la rubrique