De jeune lectrice à bibliothècaire, Aissatou GUEYE

samedi 8 décembre 2018
par  LEA

Jeune bosyste, Aissatou, d’abord lectrice est devenue bibliothécaire en herbe, aujourd’hui elle en a fait sa profession

La bibliothèque Ousmane Sembene m’a vraiment marquée J’ai toujours beaucoup aimé la lecture

jeune lectrice fervente

Je suis allée à la bibliothèque, chaque jour d’ouverture, de 1992 jusqu’en 2003. Quand je quittais la classe, j’allais à la bibliothèque.

Je suis arrivée à Yoff en 1992,la bibliothèque venait d’ouvrir, à côté de notre maison. J’y allais chaque jour d’ouverture.
J’empruntais en moyenne 5 livres par semaine. Le mercredi j’en prenais 2, j’avais le temps de les lire jusqu’au samedi. Le samedi j’en prenais un et je le lisais vite pour le rendre le dimanche et le dimanche j’en prenais 2 et j’avais jusqu’au mercredi pour les lire. En 2000, j’ai reçu le prix de la meilleure lectrice. J’ai toujours été la première de la classe.

J’ai beaucoup bénéficié de cette bibliothèque durant mon cursus scolaire.

Bibliothécaire passionnée

En me voyant chaque jour, Alassane Faye m’a proposé de devenir bibliothécaire. Alors que j’étais encore à l’école primaire, Il m’a appris à distinguer les livres : les manuels, les usuels, les romans, etc. et à les classer dans la bibliothèque. Puis il y a eu les registres spéciaux pour les prêts aux plus jeunes. Deux autres filles, comme moi, sont devenues bibliothécaires très jeunes : Ramatoulaye Sarr et Mariétou N’doye. Nous avions le même âge, 12 ou 13 ans. On nous appelait les « mini-bosystes » parce qu’on était toutes petites.

Cette expérience à la BOSY m’a permis beaucoup de choses. Alors que j’étais encore à l’école primaire j’avais déjà des responsabilités, j’allais à des réunions et j’y intervenais.

Nous étions des pionniers. La BOSY était bien équipée, bien animée, bien organisée, bien tenue.

Pendant les permanences, il y avait une forte fréquentation, il y avait toujours du monde. Le soir après la fermeture, on comptait le nombre de lecteurs et de prêts et c’était toujours entre 50 et 100 prêts par permanence. Ça marchait très bien, on faisait du thé et on offrait des arachides grillées. Pour les romans on pouvait les emprunter pour 2 semaines, mais pour les manuels scolaires c’était pour une semaine seulement. Après la fermeture à18H on restait là-bas jusque parfois 20H, 21H, 22H.

On organisait aussi des cours de vacances à la BOSY et toute l’année du soutien scolaire. Ceux qui avaient un niveau plus avancé aidaient les plus jeunes. Si tu avais un problème de compréhension en histoire ou géographie tu demandais à Alassane Faye. Si c’était en sciences c’était un autre, etc. On organisait des jeux concours en français. J’ai reçu beaucoup de prix. Je pouvais recevoir 3 prix au cours d’une même cérémonie.

Mon père me disait : « il ne faut pas attendre d’avoir de l’argent pour travailler pour sa communauté, tu peux faire des choses en tant que bénévole ». Nous nous avions la bibliothèque.

Il y avait aussi beaucoup d’activités autour de la bibliothèque parce que les acteurs étaient les mêmes. Par exemple, avec la fondation Nicolas Hulot, Mamadou Samba était leur représentant et il était à la BOSY. Le journal Pencem Yoff était tenu par des bosystes, Alioune Gueye et Mamadou Samba. J’ai même écrit un article pour ce journal.

Quand la passion devient profession

Aujourd’hui je suis bibliothécaire dans une école privée à Dakar. J’organise des activités autour des livres. J’essaie d’aider les élèves. Cette école reçoit les enfants de la petite section de maternelle à la terminale. Il y a plus de 10 000 livres, y compris les manuels. Ces derniers sont donnés aux élèves en début d’année et récupérés à la fin de l’année scolaire. Nous avons beaucoup de livres jeunesse.

Maintenant dans cette bibliothèque où je travaille, je peux dire que je me sens dans mon milieu naturel, comme le poisson dans l’eau. Je suis fière de partager ma passion avec les élèves de notre école. C’est comme si j’étais toujours chez moi, comme si je ne travaillais même pas. C’est passionnant, c’est magique !.