Séminaire annuel des bibliothèques Lire en Afrique de Casamance en 2013

jeudi 14 février 2013
par  LEA

Le séminaire annuel des bibliothèques Lire en Afrique de Casamance a été organisé à Ziguinchor, les 9 et 10 février 2013 au campement Sangomar2. Les 24 bibliothèques du réseau Lire en Afrique de Casamance étaient présentes, représentées par l’un de leurs bibliothécaires.

Sur ces 24 bibliothèques, 12 sont totalement opérationnelles, la plus ancienne fonctionne depuis 2005 ; 9 ont ouvert courant 2012 et 3 sont lancées en 2013.

JPEG JPEG JPEG

Dés l’arrivée, chaque bibliothécaire reporte les données clés de son activité sur le tableau des performances.

JPEG - 126.4 ko

L’activité de ces bibliothèques se caractérise globalement par 4500 adhérents et 26 000 prêts pour 31500 ouvrages composants globalement leurs dotations. Au vu des bilans remis par les participants, la lecture sur place est encore peu répertoriée.

Bibliothèques en fonctionnement

Les adhérents

Nom de la bibliothèque Année de démarrage Nombre de livres Adhérents en 2012 Adhérents en 2011 Adhérents en 2010 Adhérents en 2009 Adhérents en 2008 Adhérents en 2007 Adhérents en 2006
Mlomp 2005 2 500 204 366 337 277 509 279 240
Simbandi Balante avril 2007 4 000 546 469 499 408 305 79
Bambali avril 2007 2 500 519 469 273 265 138 90
Dianki septembre 2009 2 500 101 205 113 85
Samine Escale juin 2009 2 500 700 400 150 100
Djiredji juin2009 2 500 677 468 387 257
Mahamouda 2009 2 500 126 132 126 111
Thiobon 2010 2 500 143 325 30
Adéane février 2010 2 500 208 508 146
Djibanar mai 2010 2 500 230 185 105
Nioroki 2010 2 500 210 253 126
Tenghori 2011 2 500 364 106
Total 31 500 4 028 3 886 2 292 1 503 952 448 240

Bibliothèques en démarrage en 2012 ou lancées en 2013

Nom de la bibliothèque Année de démarrage Nombre de livres Adhérents en 2012
Kabiline juin-12 2500 83
Diattacounda décembre-12 2500 103
Camaracounda mars-12 2500 30
Baranlir juin-12 2500 98
Bissary Dioub avril-12 2500 7
Medina Cherif novembre 2012 3 000 189
Diegoune janvier-13 3 000 167
Kartiak décembre 2012 3 000 28
Tendouk novembre 2012 3 000 173
Sindialon 2013 2500
Coubalan 2013 3000
Diacounda 2013 3000
Total 31 500 878

Les prêts

Nom de la bibliothèque Année de démarrage Nombre de livres Prêts 2012 Prêts 2011 Prêts 2010 Prêts 2009 Prêts 2008 Prêts 2007 Prêts 2006
Mlomp juin-1905 2 500 2 064 3 958 3 072 2 293 5 351 2 316 1 406
Simbandi Balante avr-2007 4 000 3 478 1 872 2 750 2 338 416
Bambali avr-2007 2 500 3 539 2 482 2 724 2 395 629 248
Dianki sept-2009 2 500 196 648 230 168
Samine Escale juin-2009 2 500 939 887 418 219
Djiredji juin-2009 2 500 2 062 2 048 1 841
Mahamouda juil-1905 2 500 3616 852 1 370 316
Thiobon juil-1905 2 500 1 883 2 353 64
Adéane févr-2010 2 500 1 065 2 757 400
Djibanar mai-2010 2 500 2 230 2 288 730
Nioroki juil-1905 2 500 630 709 70
Tenghori juil-1905 2 500 1 342 288
Total 31 500 23 044 21 142 13 669 7 729 5 980 2 980 1 406

Les prêts des bibliothèques qui ont ouvert courant 2012 ne sont pas repris ici, car non significatifs.

Les bibliothèques qui disposent d’espace de lecture ont commencé à recenser les consultations sur place.

Nom de la bibliothèque Moyenne des prêts 2012 Moyenne des prêts 2011 Moyenne des prêts 2010
Mlomp 10 11 9
Simbandi Balante 6 4 6
Bambali 7 5 10
Dianki 2 3 2
Samine Escale 1 2 3
Djiredji 3 4 5
Mahamouda 29 6 11
Thiobon 13 7 2
Adéane 5 5 3
Djibanar 10 12 7
NiorokiI 3 3 1
Tenghori 4 3 -
Moyenne 6 5 6

|| | résumé ||
|JPEG| JPEG| |


Faits marquants de l’année 2012

Bons résultats aux examens

A Mahamouda, les lecteurs fidèles décrochent les meilleures moyennes en classe. Deux enseignants de l’école primaire ont réussi leurs concours grâce aux livres pédagogiques et sont aujourd’hui professeur d’anglais et de mathématiques après avoir effectué un stage à Dakar. Un élève, aide bibliothécaire a été classé premier au BFEM, en récompense, le village a organisé et financé la poursuite de sa scolarité à Ziguinchor et assure le suivi de ses études.

A Thiobon, sur 6 candidats reçus aux épreuves du baccalauréat, 4 étaient des candidats libres qui ont préparé l’examen à partir des ouvrages de la bibliothèque.

A Adéane, les 3 meilleures élèves sont des filles qui ont été primées par la bibliothèque de 5 000 F CFA chacune.

A Tenghori, un lecteur, élève de quatrième a décidé de préparer directement le BFEM en candidat libre, avec les supports trouvés à la bibliothèque et l’a obtenu au premier tour.

A Camaracounda, un frère et une sœur rejetés du système scolaire en 5° ont décidé de passer leur BFEM en candidats libres et l’ont obtenu. La lauréate avait besoin de ce diplôme pour participer au recrutement de l’armée. Il faut cependant noter que leur père est recteur de l’école élémentaire.
Le bibliothécaire, enseignant lui même, signale que l’un de ses collègues a obtenu son examen professionnel grâce aux ouvrages pédagogiques de la bibliothèque.
Djiredji a été classé 1° pour les résultats aux examens dans son secteur, Simbandi également, comme chaque année depuis l’implantation de la bibliothèque..

Les bibliothécaires élargissent leur équipe en intégrant de jeunes lecteurs }

A Simbandi Balante, les bibliothécaires Edouard Corréa et Mario Kao ont intégré les élèves du collège et du lycée dans leur équipe ce qui a eu pour effet d’attirer leurs camarades à la bibliothèque.

A Bambali, une équipe de lecteurs est chargée de récupérer les livres non rendus par les lecteurs à la bibliothèque en se mettant en relation avec les professeurs principaux de chaque classe.

A Djiredji, inspiré par les initiatives de Bambali, le bibliothécaire a constitué un bureau des lecteurs. Ses membres, chargés du recouvrement des ouvrages non restitués dans leur classe bénéficient d’une adhésion gratuite pour l’année.

Cette même idée est également mise en pratique à Mahamouda Diolla, à Tenghori où 3 élèves sont venus appuyer le bibliothécaire dont une lycéenne de seconde qui s’est particulièrement imposée dans cette activité.

Dianki a récemment intégré une élève de première dans l’équipe.

Les militaires stationnés en Casamance utilisent les bibliothèques comme centre de ressources pour préparer leurs examens professionnels

Camaracounda a démarré son activité en mars 2012, son premier adhérent était un sergent de l’armée sénégalaise en cantonnement dans le village. Depuis, le capitaine qui a également adhéré prépare son Dagos grâce à la bibliothèque. A Kabiline, un gradé y prépare également son Dagos.

A Simbandi Balante en 2011, le lieutenant Sylla était un habitué de la bibliothèque et participait à son activité en y organisant des conférences et en encourageant les militaires du camp à s’inscrire à la bibliothèque.

A Samine Escale, la bibliothèque compte 10 adhérents au camp militaire.

Autres points marquants

A Djiredji, alors que la création de nouveaux lycées est stoppée dans l’académie qui doit faire face a de nombreux abris provisoires à stabiliser en dur, l’inspection a consenti une exception pour Djiredji en récompense de l’impact de sa bibliothèque sur les résultats scolaires.

A Adéane, la bibliothèque s’est associée à la campagne contre les grossesses précoces (17 grossesses recensées au lycée et même à l’élémentaire) en proposant la gratuité de l’inscription des filles à la bibliothèque pour les inciter à fréquenter la bibliothèque.

Plusieurs bibliothécaires soulignent leurs difficultés à obtenir la restitution des livres empruntés de la part des enseignants.

A Diattacounda, l’argent pour régler les adhésions n’est disponible que dans la période de récolte des noix de cajou fruit des anacardiers et des patates douces, Le bibliothécaire, Edouard Da Silva fait crédit, mais prend soin d’aller récupérer les 100 FCFA de cotisation directement chez les parents de peur que les enfants ne dépense cette somme en chemin au marché.

JPEG - 144.7 ko


Portfolio

JPEG - 107 ko JPEG - 99.8 ko

Navigation

Articles de la rubrique