MAHAMOUDA DIOLA Bilan annuel 2012

mardi 26 février 2013

Mahamouda Diola a été fondée par des habitants de Mlomp dont ils sont restés très proches. C’est en quelque sorte une extension de Mlomp qui, par le bolon, dispose d’un courrier qui fait la navette entre Mlomp et Diouloulou et de là, la jonction se fait par la route. Mahamouda Diola n’est qu’à 7 km de la frontière de la Gambie.

Présentation de la bibliothèque

L’idée de créer une bibliothèque à Mahamouda a germé lors des déplacements à Mlomp d’un parent de Lamine Diatta qui n’a pas manqué de lui faire visiter sa bibliothécaire créée en 2005.

Lire en Afrique s’est rendu sur place en décembre 2008 pour évaluer la faisabilité de cette bibliothèque. Le chauffeur de la voiture louée a Ziguinchor a refusé de poursuivre le trajet au-delà de Diouloulou, car il était terrorisé par les « rebelles » qui, pensait-t-il, bruleraient sa voiture, la prenant pour celle d’un député dont le modèle est proche. Un véhicule local voudra bien nous y emmener, sur une piste en mauvais état à travers une forêt dense.

Mahamouda Diola compte un CEM de 495 lèves, 1 école élémentaire de 392 élèves et polarise les villages de Koudibé, Nambaro, Mauritanie, Moussa Kankan, Katack, Adioufo, Touba, Madina Dafé, Colombori.

Le local que le village a décidé d’affecter à la bibliothèque est un ancien magasin, endommagé par le feu et dont la toiture a disparu.

Notre interlocuteur, Abba Sagna, est président des parents d’élèves. La rénovation du local et la fabrication des étagères ne constituent pas un problème pour eux, ils ont déjà les matériaux : les tuiles de ciment, les rôniers pour le toit et du bois de veine pour les étagères. Ils se font fort de réhabiliter rapidement le local pour disposer au plus vite de la bibliothèque. Les habitants de Mahamouda Diola disposent de vergers très productifs et se sont organisés pour commercialiser eux-mêmes leurs fruits. Ils ont mis en place leur propre caisse d’épargne à Diouloulou.

Deux bibliothécaires ont été formés lors d’un stage d’une semaine en résidentiel en mars avril 2009 organisé par Lire en Afrique à Simbandi Balante.
Les livres de la dotation constituée par Lire en Afrique ont été acheminés en Avril 2009 en même temps que ceux de Dianki. La personne chargée du transport ayant refusé, là encore, d’aller au-delà de Diouloulou, c’est la voiture du PCR (Président de la Communauté rurale de Mahamouda Diola) qui prendra en charge les cartons de livres pour les conduire à Mahamouda.

Lire en Afrique est revenue en février 2010 visiter la bibliothèque alors en fonctionnement dans un local rénové.

JPEG - 135.9 ko
JPEG - 162.7 ko

BILAN DE LA GESTION DE L’ANNÉE 2012 DE LA BIBLIOTHÈQUE COMMUNAUTAIRE LIRE EN AFRIQUE DE MAHAMOUDA DIOLA

Ont participé à la réalisation de ce bilan :

  • Abba Sagna, Responsable de la bibliothèque
  • Amidou Coly, animateur

Fait à Mahamouda le 26 Janvier 2013

Évaluation annuelle des adhésions

La bibliothèque Lire en Afrique de Mahamouda Diola a connu une position stable par rapport à ces deux dernières années. C’est-à-dire les adhérents 2010 sont toujours là ! tous ces adhérents ont conservé leur place.

Adhésions Nombre
Adhésions année 2011 126
Adhérents qui n’ont pas renouvellé 00
Adhérents qui ont renouvellé + 126
Nouveaux adhérents + 00
Adhérents de l’année 2012 = 126

Constats

Nous avons développé une politique pour développer le nombre de lecteurs en 2013 avec une vaste campagne de sensibilisation dans les villages environnants et les deux collèges de la localité.

Actions

Malgré les actions entreprises en 2012, le nombre d’adhérents est resté toujours le même. Une projection est faite pour l’année 2013, nous nous sommes proposés à reconduire le même thème : « Aller les jeunes filles pour une scolarisation d’un lendemain meilleur »

Qui sont les adhérents ?

Catégories Nombres Total
Garçons Filles
Primaire 06 08 14
CEM 26 23 49
Lycée 09 04 13
Etudiants 08 03 11
Jeunes non scolarisés 05 09 14
Enseignants 14 00 14
Adultes 08 03 11
Total 76 50 126

Constats

La même situation des années 2010 et 2011 s’est présentée en 2012. La volonté des uns et des autres s’est beaucoup sentie.

Actions pour développer la fréquentation de la bibliothèque

Les rencontres préparatoires ont été effectuées au niveau des établissements élémentaires et du collège pour l’année prochaine (2013).

Une exposition de romans et manuels a été organisée au niveau du collège et au niveau de l’école élémentaire.

Une journée porte ouverte a attiré les populations avec les enseignants.

Bilan des prêts.

Type/mois 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 Tot
Contes 28 32 20 32 21 29 22 26 27 28 14 10 289
BD 21 32 37 40 28 26 39 36 28 12 14 30 343
Albums 09 03 04 09 00 00 16 14 10 12 10 21 108
Romans 55 20 32 15 28 26 21 22 19 20 18 17 293
Fictions J. 10 13 12 15 10 12 16 17 20 14 08 10 157
Usuels 09 04 07 12 14 16 21 08 06 10 09 18 134
Documentaires 04 11 09 20 14 00 03 00 00 11 08 09 89
Manuels 26 32 42 41 38 40 38 18 10 11 32 31 359
Revues 09 10 07 16 17 19 20 09 04 05 10 11 137
Annales 26 12 09 25 14 37 15 12 11 10 28 31 230
Adoras 20 14 31 42 28 31 28 14 52 18 33 28 339
jeu de cartes 24 28 30 39 19 22 28 26 23 19 18 17 293
scrabble 18 12 13 09 06 00 20 13 14 12 10 11 138
première lecture 04 07 09 08 11 13 14 16 16 09 08 06 121
jeux de dames 32 22 13 26 34 41 08 26 00 17 14 14 247
TOTAL 295 252 275 349 282 312 309 257 240 208 234 264

Total : 3277 prêts

Constats

Les dotations 2010 en BD a relancé la volonté des lecteurs. Les heures d’ouverture de la bibliothèque ont été réduites entre 2011 à 2012, suite à une longue absence du deuxième bibliothécaire.

Le nombre de prêts a largement augmenté en 2012 du fait que nous avons sensibilisé sur les prêts et sur la lecture.

La fréquentation qui varie fortement d’un mois à l’autre peut se justifier. Pendant les préparations pour les compositions de premier et de second semestre et même les examens de fin d’année, la fréquentation augmente.
On peut noter la motivation des étudiants qui préparent leurs examens de passage pour les mois de juillet et même octobre.

Pour accroitre le nombre de prêts nous avons organisé une journée de causerie avec les élèves en vacances.

Pendant la nuit, nous avons organisé du théâtre et une soirée dansante sous l’égide de la bibliothèque Lire en Afrique. Le thème du théâtre a porté sur l’importance de la lecture pour une culture générale. Nous avons impliqué le comité de gestion de la forêt villageoise à la sensibilisation et à l’entretien du bâtiment qui abrite la bibliothèque.

Nous comptons renouveler la campagne avec les bandes dessinées car elle a porté fruit pour l’année 2012 à l’école primaire et au jardin d’enfants.

Pour l’année 2013, les habitants ont pris une nouvelle initiative permettant de pousser les élèves à s’inscrire massivement et à s’intéresser à la lecture. Pour améliorer le nombre de prêts, un comité de sages sera mis sur pied pour un encadrement des élèves

Nous avons 6 ouvrages non restitués en fin de période :
1 annale de maths troisième par un élève qui habite à Dombondir
5 adoras par quelques filles du village de Mahamouda Diola

Bilan des activités de la bibliothèque

Pour l’année 2012 l’équipe a évolué avec deux bibliothécaires, un enseignant qui habite le village assure le rôle d’animateur.

Un groupe d’élèves s’est impliqué dans la gestion de la bibliothèque. Ce groupe assure le nettoyage et le recouvrement des prêts en cas de retard.

Bilan annuel des finances

Entrées : 17 100 F

Cotisation des adhérents :

30 x 200 F = 6000 ; 6 x 100 F = 600 ; 21 x 500 = 10500

Les adhérents non cotisants sont inscrits gratuitement en accord avec l’équipe des bibliothécaires.

Dépenses : 12 200 F

Entretien de la toiture : 3000 F

Déplacement du bibliothécaire : 8000 f

Achat produits désinfectant : 1200 F

Conclusion.

Etant conscient de l’importance de la lecture et sachant que l’existence de la bibliothèque Lire en Afrique à Mahamouda Diola peut relever le niveau d’étude des élèves, étudiants, enseignants et une autre couche de la population, ceux là ne cesseront jamais d’unir leurs forces pour rendre accessible les livres et faire une bonne promotion.

Encore pour magnifier leur joie et leur contentement de cette existence de ce bijou dans la zone, la population (hommes, femmes, jeunes et adultes) souhaite une collaboration continuelle, franche et sincère.

Des initiatives seront entreprises par l’équipe dirigeante et le comité de gestion. Au nom des populations de la zone et à mon nom propre, je vous souhaite une bonne et heureuse année 2013, une année de bonheur, de prospérité et pleine de succès aux donatrices de Lire en Afrique. Nous rêvons d’instaurer une cellule des bibliothèques Nord Sud pour assurer la pérennité du réseau au Sénégal

JPEG - 151.1 ko

retour ici


Portfolio

JPEG - 181.4 ko JPEG - 216.7 ko JPEG - 129.5 ko JPEG - 199.7 ko JPEG - 151.7 ko