2018, visite des bibliothèques LIRE EN AFRIQUE dans le secteur de DAKAR

dimanche 18 février 2018
par  LEA
popularité : 26%

Chaque année, Lire en Afrique visite les bibliothèques de son réseau. Dans le secteur de Dakar, 11 sont hébergées dans les centres socio-culturels de la ville de Dakar, d’autres sont des bibliothèques associatives, d’autres encore ont été créées à titre très exceptionnel dans des établissements scolaires.

Bibliothèque du centre socio-culturel de Ouakam

Visite de la bibliothèque Lire en Afrique de Ouakam située au centre socio-culturel.
Créée grâce à Lire en Afrique en 1997, cette bibliothèque a été constamment suivie par Lire en Afrique qui l’a accompagnée et soutenue en complétant périodiquement ses collections (8500 livres au total)

A l’improviste, nous nous sommes rendues à la bibliothèque le vendredi 3 février 2018 vers 17H. La bibliothèque était bondée : là un atelier autour de la science sur des questions de géométrie, ici de jeunes joueurs d’échec, plus loin des élèves assidus à leur devoir, près de la porte de très jeunes filles en train de lire des bandes dessinées.
Bravo à toute l’équipe de bénévoles qui fait vivre cette bibliothèque au quotidien de façon remarquable.

Bibliothèque du collège Abbé Fridoil (ex. Kleber)

La bibliothèque du collège Abbé Fridoil (ex. Kléber) a été installée en février 2017.

Lire en Afrique entretenait des relations anciennes avec ce collège qui avait reçu des dons ponctuels à deux reprises. Mais c’est en 2016, que le collège s’est doté d’une salle dédiée à la bibliothèque et l’a équipé de mobilier adapté (rayonnages, tables et chaises). Lire en Afrique lui a alors attribué une dotation complète de 2400 livres en proposant de s’inspirer du collège de la Petite Côte à Joal. Ce dernier inscrit une heure de bibliothèque au planning de chaque classe et a pu mesurer l’impact positif sur la réussite des élèves au BFEM.

Bibliothèque du centre Galle Nanandiral de Yeumbeul

La bibliothèque du centre Galle Nanandiral de Yeumbeul est un modèle du genre, et l’on peut affirmer qu’elle fait partie des bibliothèques publiques les plus fréquentées du Sénégal.
Elle offre un espace lecture de 260 places qui restent rarement vides.

Malheureusement leurs subventions ayant drastiquement baissé, il leur est difficile de renouveler leur collection. Lire en Afrique les a soutenu, à plusieurs reprises, en leur offrant des dotations de livres jeunesse et documentaires scientifiques.

Nous les encourageons à poursuivre leur mission au service de la jeunesse de Yeumbeul et à surmonter leurs difficultés que nous espérons passagères. Cette bibliothèque a contribué à former tant de cadres que ces derniers ne vont pas manquer de soutenir « leur » bibliothèque.

Longue vie à la bibliothèque Galle Nanandiral !

Le bibliothécaire Abdou Sané avec Éliane

Abdou Sané, le bibliothécaire et Éliane à l’entrée du centre

Bibliothèque du centre socio-culturel de Grand Médine Patte d’oie

La bibliothèque, dotée par Lire en Afrique, a été ouverte en 2016 dans ce centre socio-culturel de la ville de Dakar, dotée d’étagères et de 2 000 livres par Lire en Afrique.

Lors de notre visite, nous constatons que 2 personnes ont été affectées à la bibliothèque par la ville de Dakar, Rhady Diouf, diplômée de l’EBAD et Fama Diakhaté son assistante. Elles y sont présentes aux heures de bureau, mais les lecteurs venant surtout le soir après les cours, c’est le gestionnaire du centre qui assure une permanence de 17H à 20H.

Les registres montrent que la bibliothèque est bien fréquentée mais les ouvrages prêtés ne sont pas récupérés avec suffisamment de rigueur. Nous conseillons à la bibliothécaire d’utiliser la méthode efficace, pratiquée par les autres bibliothèques : dresser la liste des retardataires et des ouvrages non restitués, classée par établissement scolaire et s’adresser aux directeurs d’établissements pour récupérer les livres manquants. Cette démarche offre, en outre, le gage d’une bonne collaboration entre la bibliothèque et les établissements scolaires d’où proviennent l’essentiel des lecteurs.

Nous conseillons aussi aux bibliothécaires de s’organiser entre elles pour assurer des heures d’ouverture de la bibliothèque correspondant aux horaires de disponibilité des lecteurs, sans recourir au gestionnaire du centre.

A droite, Eliane et Marie Josèphe devant la fresque dévoilée lors de l’inauguration de la bibliothèque en 2016

Bibliothèque du centre socio-culturel de NGOR

L’an passé nous vous donnions de mauvaises nouvelles de la bibliothèque de Ngor, un peu abandonnée avec le départ de son bibliothécaire, Matar, recruté dans les douanes.
Cette année, l’équipe de la bibliothèque de Ouakam s’est mobilisée pour appuyer cette bibliothèque. Baye Gueye, membre de l’équipe de Ouakam, consacre 3 mois à tout reclasser et enregistrer les collections. Il a aussi réorganisé les lieux. La bibliothèque est maintenant fonctionnelle et plus attrayante.
Il reste à faire venir lecteurs et lectrices, pour l’instant trop peu nombreux.

Ville de Dakar

Rencontre à la mairie de Dakar avec Joachim Badiane, chargé de l’animation dans les centres culturels de la ville. Lire en Afrique a déjà équipé de collections les bibliothèques de 11 de ces centres.

Joachim Badiane à souhaité rencontrer Lire en Afrique pour élaborer un plan d’actions en faveur des bibliothèques, à soumettre au directeur du département de la culture et du tourisme. Nous lui présentons un état des lieux de chacune d’entre elles. En effet, Lire en Afrique effectue le suivi de ses actions, chaque année, par une visite et l’organisation d’un séminaire regroupant toutes les bibliothécaires de la ville. Nous passons en revue chacune des bibliothèques et soulignons les points positifs et les lacunes à combler. Nous indiquons quelles seraient les priorités, pour la ville, selon nous :

  • Affecter du personnel formé dans chaque bibliothèque qui en est dépourvu comme Yoff , N’gor ou Point E, par exemple.
  • Former le personnel en poste et l’accompagner dans son parcours professionnel (encadrement professionnel, formation continue, suivi, évaluation)
  • Adapter les horaires d’ouverture des bibliothèque à la disponibilité des lecteurs, c’est à dire ouvrir en fin de journée et les week-end
  • Revoir le fonctionnement de certains centres qui n’offrent pas un environnement propice à la fréquentation des bibliothèques installées (Yoff Extension, par exemple).

Aucune photo n'est encore insérée dans cet album