Big John, bibliothécaire bosyste et formateur d’apprentis bibliothécaires

vendredi 4 janvier 2019
par  LEA
popularité : 25%

Adama Dione dit Big John fut l’un des piliers de la Bibliothèque Ousmane Sembene de Yoff (BOSY).
Nous retenons de lui son implication en direction des plus jeunes.
Il a fait aussi partie des bibliothécaires qui ont apporté leur appui à la bibliothèque scolaire Aminata Sow Fall située à l’école 2 Diamalaye, lorsque sa gestion marquait le pas.

Adama DIONE dit "Big JOHN"

De lecteur à bibliothécaire, il n’y a qu’un pas, vite franchi

Big John (Adama Dione) aujourd'hui« J’ai commencé à fréquenter la BOSY (Bibliothèque Ousmane Sembene de Yoff) durant l’année scolaire 1992/1993, alors que j’étais en classe de première.
J’ai été assidu dès le début, j’empruntais un livre le mercredi et, avant le samedi suivant, j’avais fini de le lire, alors je venais le rendre.

C’est ainsi que Mame Souleye Paye m’a repéré et m’a proposé de devenir bibliothécaire. J’ai accepté sans trop réfléchir. Et j’avoue que je n’ai pas regretté ce jour-là. Parce que la BOSY m’a permis d’aimer la lecture, de côtoyer des personnes merveilleuses, de lier des amitiés qui sont encore vivantes 25 ans après. Mais elle m’a surtout permis de savoir travailler dans le bénévolat, au service de la communauté, sans rien attendre en retour.

J’ai formé beaucoup de jeunes à devenir bibliothécaire : savoir tenir les registres, classer les livres, etc.

Je suis resté a la BOSY jusqu’en 2004, année pendant laquelle mes activités professionnelles ne me permettaient plus d’être présent tous les weekends à Yoff.

JPEG - 88.3 ko
Réunion à la BOSY en 1994. Big John à droite, Alassane Faye au centre, à sa gauche Binette Mbengue puis Souleymane Paye
JPEG - 80.6 ko
Réunion à la BOSY (suite). Big John à gauche, 4° sur la Gauche Ali Mbengue
Réunion à la BOSY vers 1993-1994, l’équipe d’origine presque au complet

De bibliothécaire à formateur de bibliothécaires en herbe, c’est juste un pas de plus

J’ai aussi été détaché pendant deux ans, de 2003 à 2004, à la bibliothèque Aminata Sow Fall de l’école Diamalaye [1]
Mr Sow [2], enseignant de la classe de CE2, choisissais les meilleurs élèves de la classe pour s’occuper de la bibliothèque. Je les encadrais, soutenu par Monsieur Sow, avec l’aide du directeur Abdoulaye Touré. J’ai ainsi eu à former beaucoup d’élèves de cette classe aux techniques de tenue de registre. Ils m’écoutaient bien, je passais 2h par semaine avec eux. Ils aimaient bien la lecture.

Je garde encore le contact avec quelques-uns. L’une d’entre eux, par exemple, est maintenant étudiante à Toulouse.

Dans cette bibliothèque, il fallait créer une nouveauté autre que ce qui se faisait dans le classement à la BOSY qui identifiait romans, romans policiers, documentaires, usuels etc. Comme il n’y avait que des "romans jeunesse", comment faire pour les distinguer les uns des autres ?. C’est comme ça que j’ai eu l’idée de créer de nouvelles catégories : "Histoire qui fait peur", "Histoire qui fait rire" « Histoire pour apprendre à vivre" ou "Histoire pour rêver" »

JPEG - 205.3 ko
1995, la bibliothèque Aminata Sow Fall à son ouverture.
JPEG - 97 ko
Monsieur Sow dans la bibliothèque Aminata Saw Fall vers 2003-2004
Histoire pour rêver - Classement à la bibliothèque Aminata Sow Fall Histoire pour avoir peur - Classement à la bibliothèque Aminata Sow Fall
Le nouveau classement

[1La bibliothèque Aminata Saw Fall a été créée par Lire en Afrique en 1995 qui a pris en charge la construction du bâtiment, les équipements et les collections composées de 5000 livres jeunesse. Elle était la plus grande bibliothèque jeunesse du Sénégal.

[2dans la classe de de 60 élèves de monsieur Sow, 100% de réussite à l’entrée en 6°, un des rares enseignants qui a su faire aimer la lecture à ses élèves


Aucune photo n'est encore insérée dans cet album